Discours d’Aurélie Filippetti : ce qu’il faut retenir

Elle était attendue. L’intervention de la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti ce mercredi 6 novembre face à une assemblée de journalistes lors des Assises de Metz n’a pas abouti à une révolution. Mais elle a permis de clarifier les positions qu’elle entend défendre. Petit résumé d’un discours de près de trois-quarts d’heure.

Aurélie Filippetti a tenté de faire un point complet sur la situation de la presse française, avec un certains nombres d'annonces concrètes. (Photo Nathan Gourdol)

Aurélie Filippetti a tenté de faire un point complet sur la situation de la presse française, avec un certain nombre d’annonces concrètes. (Photo Nathan Gourdol)

Lire la suite

Publicités

La guerre en photos dans les yeux d’Aurélie Filippetti

La ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti a profité de sa venue ce mercredi 6 novembre aux Assises du journalisme de Metz pour découvrir l’exposition « Photographier la guerre » réalisée pour l’événement. Agnès de Gouvion Saint-Cyr, commissaire de l’exposition, lui a fait découvrir des clichés d’une sensibilité rare, d’époques différentes, qui confirme que le photographe de guerre est aussi un artiste. La ministre, même retardée sur son programme chargé de la soirée, a contemplé toutes les œuvres, car c’est ainsi qu’il faut les appeler. Elle a notamment parlé de son admiration pour Robert Capa, l’une des légendes de la photographie de guerre, dont quelques clichés avaient été exposées.

Aurélie Filippetti a regardé les photos exposer avec beaucoup d'émotions. (Photo Nathan Gourdol)

Aurélie Filippetti a découvert les photos exposées avec beaucoup d’émotion. (Photo Nathan Gourdol)

Lire la suite